valeur ajoutée

J’ai œuvré pendant plus de 15 ans dans le monde communautaire. J’ai été administratrice au sein de plusieurs conseils d’administration et participé à plusieurs comités de travail visant l’amélioration de la qualité de vie des citoyens et citoyennes. Ces expériences dans diverses organisations aux missions variées m’ont permis de comprendre toute la richesse, la pertinence et la valeur ajoutée du milieu communautaire dans notre société.

Pour leurs valeurs de partage et d’échange; pour leur croyance au potentiel humain; pour leurs visions du développement des communautés; pour leur sens de la débrouillardise; pour leur capacité de faire des miracles avec des ressources souvent très limitées, et pour plein d’autres raisons, je n’ai encore que d’éloges à formuler envers les organismes à but non lucratif. Ils incarnent avec profondeur le sens de l’expression « donner au suivant ».

En parallèle, au cours de ces 15 années, j’ai fait différentes expériences dans l’univers de l’entrepreneuriat; d’abord comme travailleuse autonome, puis comme entrepreneure. Je retrouve là un sentiment de liberté, un lieu d’exploration sans fin, des gens de tous les horizons et des projets de toutes les couleurs qui m’inspirent et me donnent le goût d’en découvrir encore. Pour leur sens de la créativité; pour leur détermination; pour leur capacité à mobiliser des gens autour de leur vision; pour leur sens de l’innovation; pour leur volonté de se dépasser; pour leur aptitudes à renouveler les idées et à progresser, je considère que les entrepreneurs représentent tout autant l’action de « donner au suivant » et ajoutent une plus-value à notre société.

De ces deux univers, j’ai appris beaucoup et j’apprends encore. Dans ces deux mondes, je m’épanouie, tant professionnellement que personnellement. Ces deux milieux, à mes yeux, sont aussi beaux, utiles, pertinents, nécessaires et porteurs pour l’avancement de nos idées, de nos solutions, de nos connaissances, bref, pour l’avancement de nos sociétés.
Question de réunir les qualités de ces deux mondes dans un seul, le mien, j’ai jeté mon dévolu sur le Mouvement RAIZE où j’ai enfin le plaisir de côtoyer côte-à-côte ces deux milieux qui, finalement, se ressemblent tellement et se complètent à merveille.

Ensemble, on récolte ce que l’on donne.

Marie-Eve Leclerc

Mouvement RAIZE