Non classé

Mon concierge, ce héros.

En cette rentrée scolaire, j’ai envie de vous parler du héros obscur de nos écoles primaires : le concierge.  Donnez-vous le temps de lire ces quelques lignes et vous comprendrez où je m’en vais avec ça!

Je peux fermer les yeux quelques minutes et me souvenir du concierge de mon école primaire.  Ce Monsieur qui se déplaçait avec son chariot aux mille outils et qui s’occupait que tout fonctionne bien dans l’école.  Celui qui faisait la « job de bras » pour remplacer la lumière du gymnase qu’on avait brisée dans les cours d’éducation physique, qui réparait l’intercom, qui passait la « vadrouille géante » dans les couloirs et surtout, la seule personne que je croisais quand j’avais réussi à arracher une permission pour aller à la salle de bain.

Tout dépendant de notre expérience personnelle, le concierge était soit un ami ou bien un personnage obscur et poilu à qui on n’était pas trop sûr d’avoir la permission d’adresser la parole.

Lors d’une soirée avec ma conjointe, j’ai eu la chance d’être assis à côté d’une directrice d’école primaire de la région.  À travers la conversation, elle me mentionne qu’une des activités-récompense préférée des garçons à son école était de « travailler avec le concierge ».  Une chance que le gros de ma bouchée était déjà passé car je ne serais pas là aujourd’hui pour vous en parler!  Peu importe à quel point je pouvais apprécier mon concierge, je crois bien que c’est la dernière idée que j’aurais eue de vouloir « travailler avec lui »!

En lisant l’incrédulité dans mon visage, elle m’a expliqué son interprétation de la chose et l’incrédulité s’est transformé en tristesse.  Elle me dit : « Tu sais, mon école est située dans le quartier le plus défavorisé de la Ville.  Pour bien des garçons, la seule figure masculine dans leur vie, c’est le concierge de l’école. »

C’est alors que j’ai réalisé que la si-minime-soit-elle présence que j’ai dans la vie de mon Petit Frère était d’une importance insoupçonnée pour lui. Si un garçon peut trouver du bonheur et du plaisir à « travailler avec le concierge » de son école, imaginez comment quelques heures aux 15 jours passées à « faire des affaires de gars » peuvent avoir un impact positif.

J’ai envie de m’arrêter ici en vous disant : « Tout commence par une présence »

 

Guillaume de Montigny

Grand Frère et Président

Grands Frères Grandes Sœurs de Québec.

septembre 19th, 2016|Non classé|0 Commentaire

On récolte ce que l’on donne avec le Mouvement Raize

On récolte ce que l’on donne avec le Mouvement Raize

On s’intéresse au principe de redonner au suivant avec le Mouvement Raize, La jeune entreprise québécoise Mouvement Raize commence à faire parler d’elle de plus en plus. Sous le principe de redonner au suivant, Les promoteurs de cette toute nouvelle communauté de consommation sociale engagée de Québec se préparent maintenant à conquérir le cœur de la population, des OBNL et des entreprises québécoises et françaises aussi. Une initiative qui trouve ses racines chez nous à Québec.

-Télévision d’ici, Côte-de Beaupré, Ile d’Orléan

juin 16th, 2015|Non classé|0 Commentaire

Entre la folie et l’euphorie de l’entrepreneure

SlowDown

 

Je ne sais pas pour vous, mais pour RAIZE, le début 2015 est parti sur les chapeaux de roues. Une des expressions colorées d’une collègue et amie – attention aux oreilles fragiles  – « mettez-moi un balai au derrière (elle utilise un terme plus cru !!!), je vais balayer l’asphalte en passant ». Dit comme ça, ça semble banal, mais j’avoue qu’à chaque période très très occupée, je pense à cette expression et à ma collègue qui travaille fort elle aussi pour atteindre ses objectifs, je souris et ça me détend. Je me rassure en me disant que je ne suis pas toute seule de même!

 

Mais ce qui me détend encore mieux, c’est de m’arrêter de temps en temps avec elle – et avec d’autres – et de partager nos expériences. De m’arrêter pour regarder le chemin parcouru et de me dire que tout ça en vaut la peine. De me rappeler pourquoi je fais ce que je fais et de me « recrinquer » pour les 9-10-12 prochaines semaines !

 

En démarrage d’entreprise (et après !!), on ne se fera pas de cachettes, les défis sont nombreux… et les heures travaillées aussi. Y a plein de fois où on se dit qu’on n’a pas le temps de faire ceci ou de faire cela. Personnellement, dans les pics, je passe tout droit sur les sorties, les loisirs, les 5 à 7, les formations et les multiples activités de réseautage! (C’est pas bon pour moi, je le sais, je travaille là-dessus!) Ceci dit, quand je m’arrête et que je sors voir les autres entrepreneur(e)s, je suis drôlement contente. Ça me fait du bien de voir du monde, de les écouter, de m’inspirer de leurs expériences, d’apprendre à mieux me connaître à leur contact et de découvrir des gens vraiment inspirants.

 

Bref, à chaque fois que je sors et que je partage avec d’autres humains sur ce qui nous fait avancer, des fois ce qui nous fait reculer et, plein de fois, sur ce qui nous stimule, je me rappelle du pourquoi la mission de RAIZE m’a fait et me fait encore vibrer. Comme le dit notre slogan, on récolte ce que l’on donne.

Longue vie à notre aventure! On continue 🙂

Marie-Eve

 

Note : Je salue  et remercie au passage, les gens derrière les initiatives suivantes qui m’ont inspirée, stimulée ou fait sortir au cours des trois derniers mois : Les Femmes Alpha; J’entreprends Québec; Le Concours québécois en entrepreneuriat – local et régional; la Fondation de l’entrepreneurship et Moovjee; la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, Le Guide de l’entrepreneur; les Comment ça va ? ; les collèges de la région qui se sont mobilisés en faveur du développement de l’entrepreneuriat; multiples autres initiatives entrepreneuriales en pleine effervescence dans la Capitale-Nationale dont les espaces de collaboration et les activités de réseautage créatives; mon groupe de co-développement de l’ex-CLD, les OBNL, les entreprises et les partenaires du Mouvement RAIZE; les agents de développement de RAIZE et, particulièrement, tous mes complices avec qui j’ai beaucoup de plaisir à construire un monde meilleur.

 

avril 11th, 2015|Non classé|0 Commentaire

La nouvelle campagne du Mouvement RAIZE invite les entreprises à donner au suivant

 

coeur

 

Début mars 2015 signe la sortie de la nouvelle campagne du Mouvement RAIZE qui s’adresse, cette-fois, aux entreprises. Par cette campagne, RAIZE invite les entreprises et les gens d’affaires de Québec à se joindre au Mouvement pour contribuer au développement et à la vitalité de leur milieu en soutenant une cause, un organisme, un projet de communauté.

 

LE MARKETING DE CAUSE : UN LEVIER POUR LES ENTREPRISES

Pour l’entreprise, les avantages d’investir dans une cause vont bien au-delà du fait de rehausser son image de marque. Le retour sur investissement se fait sentir en attirant et en fidélisant des nouveaux clients qui ont une conscience sociale. De même, en plus de développer et de promouvoir les valeurs de l’entreprise, les activités à caractère philanthropique représentent des stratégies de mobilisation d’équipe de travail de plus en plus répandues.

 

UNE ACTION CONCERTÉE ENTRE LES ENTREPRISES ET LA POPULATION POUR DONNER AU SUIVANT

Évidemment, nous poursuivons nos efforts pour faire connaître le mouvement à la population de sorte qu’elle puisse développer de nouvelles habitudes d’achat en consommant des produits ou services d’entreprises qui redonnent. Par ses choix « socio-conso », la population contribue à soutenir et à encourager la mission des organismes locaux sans avoir à débourser un sou de plus.

 

POUR AMÉLIORER LA VITALITÉ ET LA SANTÉ DE LA RÉGION

Aspirant à faire de Québec le berceau de la philanthropie, l’équipe du Mouvement RAIZE demeure convaincue que c’est ensemble que nous pouvons améliorer la vitalité de la région, tout en contribuant à la santé des services offerts par les milieux associatifs, communautaires et caritatifs.

MouvementRaizeVendezVosValeurs

P.S. Merci à Patrick Goulet, brasseur d’idées qui signe à nouveau les textes de cette campagne. Voyez son offre qui redonne ici

mars 11th, 2015|Non classé|0 Commentaire

La philanthropie, Pour qui ? Pourquoi ? Comment ?

mouvement raize

Chaque jour, nous rencontrons des amis, de la famille, des anciens collègues et des entrepreneurs avec lesquels nous échangeons sur notre projet de société. Le Mouvement RAIZE a cette volonté d’influencer des gens d’ici et d’ailleurs dans leurs habitudes philanthropiques. En ce sens, nous nous intéressons aux façons de faire, à l’implication des gens dans leur communauté, aux motifs qui les poussent à donner au suivant, ainsi qu’à la nature de leurs dons.
À force de discuter avec les gens, nous sommes à même de constater que, pour la plupart, la philanthropie est louable et nécessaire pour faire avancer notre société. Toutefois, il n’est pas toujours simple de savoir qui aider, de saisir la valeur ajoutée de notre contribution et de savoir comment l’apporter… qu’il s’agisse de mots à dire, de gestes à poser ou de sous à donner.

Certes, plein de monde aide plein de monde – un peu ou beaucoup- quelque fois ou souvent. Ils donnent de leur temps à titre de bénévole; ils offrent leur expertise gratuitement; ils administrent des organismes à but non lucratif (OBNL); ils se mobilisent pour s’entraider; ils expriment leur opinion sur la place publique; ils revendiquent des changements aux politiciens; ils aident leur voisin ou leur grand-mère; ils donnent quelques pièces de monnaie à la personne qui en demande; ils achètent le journal de la rue ou posent différents gestes de soutien, d’aide, d’entraide.

D’autres encore, ceux communément associés à la philanthropie, donnent de l’argent pour les campagnes de financement, pour aider ceux qui aident ou pour aider ceux qui servent la société. Cependant, il semble que ce ne soit pas suffisant pour rétrécir l’écart entre les riches et les pauvres… qu’ils soient individus ou organismes, que ce soit au plan matériel ou social.
Qui a besoin d’aide ? Qui peut faire quoi ? Comment le faire pour que cela fasse du bien ? Pour demeurer à l’écoute des besoins de notre société, ces questions sont toujours d’actualité. Le défi demeure de répondre aux besoins des citoyens et des citoyennes en suivant une logique inclusive, permettant à chacun et à chacune de se sentir considéré-e, intégré-e et partie prenante de cette société qui est la nôtre.

Et, vous, comment faites-vous pour redonner au suivant ?

Par définition, la philanthropie est le sentiment qui pousse les hommes à venir en aide aux autres de façon désintéressée.[1] Le philanthrope est celui qui s’emploie à améliorer le sort matériel et moral d’autrui [2].
1. http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/philanthropie/60239?q=philanthropie#59866

[2] Source : Petit Robert

novembre 20th, 2014|Non classé|0 Commentaire